Boutique

Afficher tous les 12 résultats

Le boom de la cuisine solaire

La cuisine solaire n’intéresse plus seulement les habitants des pays en développement. De nos jours, ce mode de cuisson alternatif suscite une curiosité grandissante en Europe, même si des réticences subsistent. En Chine et aux États-Unis, la population fait assez facilement l’achat d’un four solaire. En effet, avec le boom des énergies renouvelables, comme l’éolien ou le photovoltaïque, la cuisson solaire a énormément évolué. Les marques ont fait de gros efforts en recherche et développement pour proposer des cuisinières solaires qui s’adaptent à nos modes de vie. Aujourd’hui, il existe des fours solaires pour les familles, les sportifs, les enfants, etc. Un certains nombres de lieux communs n’ont plus lieu d’être. En un mot, la cuisine solaire se démocratise et l’achat d’un four solaire n’est plus réservée aux adeptes de la permaculture ou aux propriétaires de composteur.

La cuisson solaire à la loupe

Plus qu’un guide d’achat, le site Cuiseur-solaire.com veut vous faire découvrir la culture low-tech. D’Horace Benedict de Saussure, le génial inventeur du premier prototype de four solaire, aux plans de construction de four solaire pour les bricoleurs, nous publions des contenus originaux sur la cuisine solaire. Fabriquer un four solaire, ça s’apprend. L’utiliser aussi. Vous trouverez donc une mine d’informations pour tirer le meilleur parti de l’énergie du soleil. Dans la partie Test&conseils, nous vous donnons un aperçu réel des températures que vous pourrez atteindre en concentrant les rayons du soleil. Oui, certains cuiseurs solaires permettent réellement de faire bouillir de l’eau ou dorer des grillades. D’autres sont plus adaptés à la cuisson douce et préservent davantage les qualités nutritives des aliments. Bref, sur ce site, nous vous expliquons en détails comment bien choisir votre four solaire.

Les différents types de fours solaires

Il existe différents modèles de cuiseurs solaires. Ils peuvent avoir la forme d’une grande boîte, d’un entonnoir ou d’un tube. Ils ont tous en commun de concentrer les rayons du soleil sur un élément en métal qui va convertir la lumière en chaleur. En effet, le soleil ne chauffe pas directement les aliments. Ce sont les molécules de la marmite ou de la tôle du four qui, en s’agitant sous l’effet du rayonnement solaire, vont produire des températures élevées. Aujourd’hui, la recherche scientifique s’intéresse de près à l’énergie solaire. De nombreuses expérimentations sont conduites à Font-Romeu, dans les Pyrénées orientales. Mais le premier à avoir mesuré précisément le pouvoir calorifique du soleil est le physicien suisse Horace Benedict de Saussure. Au XVIIe siècle, il mit au point un appareil baptisé l’hélio-thermomètre. Ce prototype pouvait dégager jusqu’à 109°C en concentrant les rayons du soleil en vase clos. Si le principe est toujours le même, les fours solaires sont beaucoup plus efficients aujourd’hui. Pour bien vous orienter, nous vous proposons de lire nos guides pratiques. Ainsi, vous saurez tout ce que vous devez savoir avant d’envisager l’achat d’un four solaire (fonctionnement, types, prix, températures maxi, limites, etc.).

Pourquoi utiliser un four solaire ?

Qu’on soit économe ou écolo, l’achat d’un four solaire présente certains avantages. Tout d’abord, utilisées comme appareils d’appoint, les cuisinières solaires permettent de réduire nos émissions de gaz à effet de serre – et donc notre emprunte écologique. En effet, elles n’utilisent pas d’énergies fossiles (les rayons du soleil suffisent). Or, la combustion du bois, du charbon ou du gaz dégage du CO2, un gaz qui accentue le réchauffement climatique. Privilégiez les énergies renouvelables pour cuisiner est une manière de limiter à son niveau la hausse globale des températures sur la Terre.

De plus, le rayonnement solaire est une énergie gratuite et inépuisable. Cuisiner avec le soleil, à chaque fois que c’est possible, permet de faire des économies. Dans certaines régions de l’Hexagone, l’ensoleillement est suffisant pour utiliser un four solaire (parabole ou four) environ 200 jours par an. Une cuisinière solaire peut fonctionner en dehors du réseau électrique. C’est un vrai plus pour les propriétaires de bateau ou de camping-car – en un mot, pour tous les amateurs d’activités nature, mais aussi en cas de black-out. Enfin, le four solaire a également un intérêt éducatif. Certains prototypes permettent de sensibiliser les enfants à l’écologie et au développement durable. Ces kits solaires peuvent être utiliser en classe ou à la maison pour comprendre l’action du rayonnement solaire, sans risque de se brûler.

Où acheter un four solaire ?

La France fut un des pays pionnier de la cuisine solaire au XIXe grâce à des scientifiques comme Augustin Mouchot ou le Padre Himalaya. En 1900, ce dernier construisit un grand four solaire à Sorède, dans les Pyrénées orientales. Une révolution à l’époque. Aujourd’hui, la majorité des cuiseurs solaires viennent des États-Unis et de Chine, où le marché de la cuisine solaire est plus développé. Néanmoins, l’Europe fabrique aussi des cuiseurs solaires. La marque portugaise SunOK commercialise des fours solaires de type boîte de bonne facture, comme le Suntaste 200.. Les parabole solaire P11 et P14 de la marque Sun and Ice sont une référence sur le marché depuis de nombreuses années. Solar Brother, une entreprise française, propose aussi  un four solaire nomade baptisés Sungood. Le site internet de l’entreprise  propose aussi des plans pour l’autoconstruction de cuiseurs solaires ou des cuiseurs solaires éducatifs..

Néanmoins, il est difficile de trouver ces appareils dans les boutiques physiques. La plupart du temps, il est nécessaire de les commander en ligne sur des sites e-commerce, même si certains magasins bio en proposent parfois. Grâce à notre pratique ancienne de la cuisine solaire, notre site internet a noué un partenariat avec différents fabricants de cuiseurs solaires en France et en Suisse. Nous travaillons donc avec des marques dont nous utilisons le matériel et qui nous semblent fiables. C’est le cas du Sunplicity d’Alain Bivas, de Solar Brother ou de la société Focalis.

Barbecue solaire ou four solaire ?

C’est un choix cornélien ! Un barbecue solaire (ou parabole) n’a pas le même rendement qu’un four solaire classique. Autrement dit, vous n’obtiendrez pas du tout les mêmes résultats avec l’un ou l’autre. Le premier est constitué d’un large réflecteur en forme d’entonnoir qui concentre les rayons solaires sur un point précis : le point focal. Il atteint des températures élevées dépassant allégrement les 250°C. Il permet de cuir des grillades, comme un barbecue au charbon de bois, de faire bouillir de l’eau en dix minutes ou de préparer une friture. Le second est un grande boîte étanche qui piège la chaleur derrière un double vitrage en utilisant le principe de l’effet de serre. Les temps de cuisson sont donc forcément plus longs. Mais en produisant une température avoisinant 160-170°C, un four solaire permet de faire mijoter une multitude de plats, sans combustible, ni énergies fossiles. La cuisson au four (ou à l’étouffée) permet. Tout comme le solaire thermique, la cuisine solaire est une technologie low-tech, certes, mais une technologie d’avenir.